A) L'organisation du travail

La mauvaise organisation du travail peut être une forte source de stress pour les salariés.

 


=> En effet, plusieurs points sont à signaler dans les faits qui provoquent le stress :

 


-     Les employés ont une forte absence de contrôle sur la répartition et la planification de leurs tâches


-     Les missions qui leur sont confiées peuvent être imprécises


-     Les contradictions entre les exigences du poste pour faire vite et bien


-     Les nouveaux modes d'organisation  (flux tendu, polyvalence…)


-     L'instabilité des contrats de travail (contrat précaire,de courte durée, sous-traitance…)


-     L'inadaptation des horaires de travail aux rythmes biologiques, à la vie sociale et familiale


-     Le manque de pauses et de maîtrise sur les périodes de congés


-     Conflits entre les missions des employés

 


=>  Le stress peut être dû également aux tâches ou au contenu même du travail à effectuer :

 


-     Des fortes exigences quantitatives


-     Une charge de travail trop importante


-     Pression temporelle


-     Masse d'information à traiter


-     Les fortes exigences qualitatives (précision, qualité, vigilance…)


-     Les difficultés liées à la tâche (monotonie, absence d'autonomie, répétition…)


-     Des objectifs irréalisables


-     Les risques inhérents à l'exécution même de la tâche (par exemple, erreur médicale fatale du chirurgien)


 

 

          De même des responsabilités et/ou une hiérarchie mal définies peuvent être une source de stress.

Le manque d'autonomie, la surcharge de travail ou au contraire des tâches à effectuer sans importance, un travail sans intérêt ou rébarbatif accentue la sensation de stress chez l’employé et devient donc moins efficace.

 

 

          Lydie MANACH nous indique que : « Le stress dépend du passé de la personne et de ses expériences. Les réactions des individus seront donc différentes face à de fortes responsabilités ».


          Le Docteur ALARD révèle à son assemblée que : « Si nous ne sommes pas stressés, c’est qu’on est soit insouciant, soit inconscient ».


6 votes. Moyenne 4.33 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site